• Strawberry Fields Historique

    Strawberry Fields

     

     

     

     

     

    Strawberry Fields

     

    ✿      ✿

    Cette histoire est le troisième roman que j'ai "écrit".
    Si je mets des guillemets c'est parce qu'il est resté inachevé. Dans mon placard. Dégoutée par les refus multiples que j'avais reçu des éditeurs concernant mes précédentes histoires, j'avais décidé que l'écriture, pour moi, c'était désormais fini. J'avais écrit alors toute la première partie de Strawberry fields et une partie de la seconde, puisque cette saga se déroule sur trois grandes époques.

    Chaque époque correspond à un tome de l'ouvrage.

    J'ai repris cette histoire après la publication en ligne des Compagnons de l'Arc-en-Ciel. Je n'avais nullement l'intention de suivre le même schéma que mon précédent "succès", j'ai toujours eu horreur de me reposer sur mes acquis, j'aime avancer, changer, expérimenter et me remettre en question constamment. Cette histoire est donc sombre. Très sombre. Elle l'a toujours été. Je suis d'une extrême lenteur dans son écriture et cela pour plusieurs raisons :

    La première est que le roman étant inachevé, et ayant publié en ligne toute la partie entièrement écrite, il me reste les deux autres parties à écrire intégralement, ce qui est pour moi un processus long et douloureux, surtout lorsque l'on voit que j'ai mis près de 12 ans pour terminer un roman comme les Compagnons de l'Arc-en-Ciel...

    La deuxième est beaucoup plus personnelle en vérité. Cette histoire a été et reste pour moi un exutoire. J'y décris toutes mes peurs, mes angoisses les plus rentrées, j'y sors mes démons les plus effrayants, mon pessimisme le plus noir, et je vous l'avoue, il y a des périodes où pour moi c'est plus difficile de m'y plonger que d'autres... Tout simplement parce que j'ai peur d'écrire cette histoire.  Elle a vraiment un côté malsain très dérangeant. Mais pour autant je n'ai pas envie de dévier de cette voie initiale, car c'est important aussi de mettre en mots ce qui me terrorise depuis l'enfance : l'abandon, la démence, la folie à l'état brute et la fatalité. Eléments que j'ai eu le malheur de concentrer dans un seul et unique personnage, une femme qui est pour moi le pire cauchemar qui puisse se faire sur Terre, une bête totalement déshumanisée et d'une violence crue et sans âme : l'ignoble Charlaine.

    ✿      ✿

    Strawberry Fields

    ✿      ✿

    En septembre 2010 je suis partie en formation professionnelle. Ayant un mémoire à écrire, des cours à suivre, des voyages réguliers à réaliser dans le cadre de mon travail, j'ai préféré interrompre la publication de cette histoire pour me consacrer à mon diplôme. J'ai achevé la publication en ligne de la "Première Epoque", et j'ai mis en stand by celle de la "Seconde Epoque". Ce qui quelque part m'arrangeait bien, car c'est précisément l'époque où apparait vraiment Charlaine.

    J'ai depuis obtenu mon diplôme (en juin 2010) et publié deux nouvelles avec mon amie Koelia sur le collectif de l'Atelier. Mais je ne trouve pas encore le courage de me replonger dans ce projet long et douloureux.

    Je sais que je vais y revenir. Cette histoire j'ai besoin de l'exorciser. Mais il me faut un rythme, et un état d'esprit très particulier pour que je puisse avancer dans l'écriture, ce que je n'ai pas encore fait l'effort de faire.

    ✿      ✿

    Strawberry Fields

    ✿      ✿

    Strawberry Fields est un roman semi-épistolaire, c'est à dire qu'il contient des passages romancés et descriptifs comme un roman classique, mais toutes les relations et les pensées des personnages sont transmises au lecteur par le biais de correspondances ou de journaux écrits par les protagonistes.

    Le public que touche cette histoire est beaucoup moins large que celui des Compagnons de l'Arc-en-Ciel. L'univers est effrayant. L'amour est un obstacle et souvent il y est décrit comme une promesse de mort et non de vie, de séparation et non d'union. Dès l'enfance des héros on sent que certains personnages ne se marieront pas, ne vivront pas heureux et n'auront pas beaucoup d'enfants, donc forcément j'ai perdu quelques lecteurs du monde Sims en chemin, dont le public est généralement assez jeune, romantique et fleur bleue.

    D'autant plus que les illustrations Sims se font plus rares, et beaucoup plus artistiques sur ce blog. Cette fois ce n'est plus seulement de l'illustration à la manière des livres d'enfants que j'ai choisie, mais de l'allégorie, de la métaphore. Et les rapports entre les images et le texte peuvent parfois sembler difficiles à suivre pour les plus jeunes. Je dépeins régulièrement les héros à travers ces images comme des icones sombres et gothiques, et l'ensemble reste, la plupart du temps, noir, abstrait et symbolique.

    ✿      ✿

    Je ne sais donc pas quand pourra être en ligne la suite de cette histoire. Ce qui est certain c'est que l'écrire est dans mes projets. Mais je le ferai dès que Charlaine aura cessé de réveiller certaines peurs en moi, pour me permettre de poser des mots qui, je l'espère, sauront aussi effrayer mes lecteurs.

    Il est prévu, à long terme, comme pour les Compagnons de l'Arc-en-Ciel, une publication papier (avec les fac-similé des lettres) de ce roman. Mais la première étape sera, pour ma part, de le terminer tout d'abord...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Rox'
    Dimanche 27 Mars 2011 à 10:41

    Ton histoire est vraiment magnifique, ainsi que tes illustrations. Le fait qu'elle montre la réalité la rend unique et originale. Tu as peut être malheureusement perdu certains lecteurs, mais dis toi que ceux qui restent sont ceux qui seront toujours la pour lire ton histoire et te soutenir :)


     


    J'ai hâte de lire la suite ! Bonne continuation !


     


    Rox'

    2
    LindsayDole Profil de LindsayDole
    Jeudi 5 Août 2010 à 13:23

    Merci beaucoup pour ton commentaire très encourageant.

    C'est dans mes projets de publier la version roman de cette histoire, mais tout d'abord il faudrait que je trouve le courage (et la force) de le terminer !

    1
    Klaus*
    Jeudi 5 Août 2010 à 10:18

    La vie n'est pas forcément belle, on ne finit pas forcément heureux marier avec beaucoup d'enfant, ton histoire montre la triste réalité c'est surement pour ça que tu as perdu un certain nombre de lecteur !

    Mais, je suis jeune et pourtant j'apprécie énormément cette histoire. C'est la première histoire que j'apprécie lire au travers d'un enfant. Qui semble déjà plus mature que moi malgré leur jeune âge. 

     

    Je pense que le meilleur moyen pour toi de nous le faire partager, ce roman, se serait comme "les compagnons de l'arc en ciel", en roman. Tout simplement parce que se serait dans un cadre plus intime. Tout le monde n'aurait pas accès à cette histoire & les fameux moment douleureux que tu cites ne serait pas forcément connu de toute la population sims.

    Quoi qu'il en soit, se n'était que mon avis. J'ai vraiment hâte de pouvoir suivre de nouveau cette histoire.

    Bonne continuation Link !

    Klaus*

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :